Logo Olivier Marty

 

2012     RESIDENCE DE DEUX MOIS A JINJU, COREE DU SUD


Commanditaires : Arts Council Korea / Gyeongnam Culture Foundation / Jeongsu Art Center

Exposition à la galerie Duru Artspace et à la Korea International Art Fair, Séoul

Publication : Les carnets du paysage n°31 "Du dessin", sous la direction de Gilles Tiberghien

 

Dans une campagne très isolée, le dessin s’est installé dans le rythme quotidien des promenades. Surfaces monochromes des rizières, silhouettes trapues des reliefs, remplissage vivrier de tous les interstices... La transcription par le dessin a abordé toutes les échelles du paysage, depuis les très grandes étendues jusqu’aux détails. La forme fragmentée et narrative des croquis schématiques du début a progressivement laissé place à de grandes peintures, traductions d’un paysage excessivement binaire, dans lequel les deux éléments majeurs, montagne et plaine, ne s’interpénètrent que très rarement.

" Une improvisation paysagère aiguillonnée par la brièveté du séjour et l’envie de prendre les paysages à bras le corps. Fragments ou œuvre unique ? Ses interrogations sont celles de l’écrivain et évoquent la lutte contre l’autocensure et le dévoiement d’un projet par la rationalisation. Le rendu du réel fait place à la capacité du dessin à poser les bonnes questions au paysage, ce qu’Yves Bonnefoy dans ses célèbres « Remarques sur le dessin » appelait « Dessiner pour faire apparaître », ou à informer un état des lieux que l’historienne des paysages Odile Jacquemin nomme joliment « état des liens ».

Anne Demerlé-Got, ARCHISCOPIE - novembre 2013