Logo Olivier Marty

 

Le paysage est au cœur de mon travail artistique, depuis longtemps : je parcours régulièrement des lieux de toutes sortes, en France et à l’étranger, pour y trouver le matériau que je mets ensuite en jeu à l’atelier. Les sites explorés ont été urbains, banlieusards, ruraux, industriels... J’élabore à chaque fois une démarche d’arpentage, de collecte d’informations, de rencontres. L’expérience physique a une grande importance ; je me glisse dans les contextes, en fonction des opportunités.

Ces travaux m’ont permis de croiser ma démarche avec celle d’autres artistes : des chorégraphes (Emmanuelle Huynh, Olivia Granville, Christine Bastin…), des musiciens (François Cotineau, Michel Maurer, Arnaud Sallé), des poètes (Tita Reut, Olivier Blin, Esther Salmona), des paysagistes (agence Taktyk), etc…

Les explorations provoquent des propositions plastiques diverses. La peinture en constitue le pivot central. Elle est toujours accompagnée de dessins, souvent de vidéos. Si le dessin et la peinture évoquent la réalité des lieux de manière très allusive, abstraite, la vidéo propose un contrepoint beaucoup plus concret. Les expositions les plus récentes introduisent aussi des installations très simples : des fragments de l’espace urbain déplacés dans le lieu d’exposition, laissés tels quels ou légèrement modifiés.